Psychanalyste, j’exerce depuis plus de 17 ans.

Mon cabinet se trouve à Sceaux 92330, 63 rue Houdan.

Mon numéro est le 06 07 79 77 50

En cette période singulière je vous propose  des séances au téléphone,  via Skype ou Whastapp, afin de ne pas rajouter un plus grand isolement à ce moment sanitairement anxiogène !

il vous suffit de vous installer dans une pièce où vous ne serez pas dérangé pendant 30 à 40 mn.  Ce peut être par téléphone, où la voix prendra toute son importance, ou par WhatsApp par skype , que je pratique depuis longtemps dans l’hypothèse de voyages professionnels de les patients ou d’hospitalisation etc…. et là, il y a possibilité de voir le visage de son thérapeute et d’échanger.
cette période de confinement aura une une durée que nous ignorons pour le moment, et si nous savons qu’elle prendra fin, il n’est pas nécessaire de s’isoler davantage , parler à un professionnel vous aidera à passer ce cap quelque  soit votre vos problématiques.

Diplômée  de Paris VII, Paris 11 et Paris 2.
J’ai longuement travaillé en institution puis en cabinet privé.
Je suis membre de l’Association Psychanalytique Lacanienne Encore depuis 2013,  et ai été membre du Directoire d’Encore de 2013 à 2015. Je suis à nouveau membre de ce Directoire depuis le début de l’année.

J’ai effectué une analyse personnelle ainsi qu’une analyse didactique.
Etant bilingue anglais, je peux mener une thérapie en cette langue.
Je reçois principalement des adultes et des adolescents mais aussi des enfants et des couples dans le cadre de thérapies de soutien et de psychothérapies d’orientation analytique.

Pourquoi consulter ?

Les maux psychiques font autant, voire davantage de dégâts, voire de ravages que les blessures physiques, pourtant aujourd’hui encore, malgré une forme de vulgarisation au sens de diffusion médiatique assez large concernant ce qu’est la psychologie, la psychanalyse, on tend à penser qu’aller voir un psy, signifierait être fou ou aller vraiment très mal, voire, une marque de faiblesse, une complaisance envers soi-même….et c’est dommage car inexact.

On hésite assez peu à aller voir un médecin lorsque l’on est malade, on retarde trop souvent à aller voir un thérapeute quand il s’agit d’une blessure émotionnelle…

Les raisons de consulter sont multiples :

Des angoisses, des troubles dépressifs, une rupture amoureuse, un divorce, des difficultés dans ses relations professionnelles, des difficultés à l’adolescence, un deuil, des colères ou des troubles du comportement chez des enfants, une situation de chômage, une sensation de perte de sens après un événement grave, une perte de confiance en soi, en la vie, des troubles alimentaires, des addictions, des problématiques autour du désir d‘enfants, une infertilité, des troubles du désir, une sexualité insatisfaisante, compliquée, la ménopause, avoir été victime de comportements incestuels ou incestueux, une addiction à l’alcool ou autre produit etc etc etc…

On consulte parce qu’y réfléchir seul ou qu’en parler à ses amis devient inopérant, parce que la volonté seule ne suffit pas, et cela peut arriver à absolument n’importe qui.

Ce n’est pas une marque de faiblesse que de consulter, mais demande au contraire un certain courage.

De fait, mettre des mots sur ce qui nous préoccupe, trouver les racines de son symptôme,…et bien, ça marche.

L’objectif d’une thérapie analytique, d’une cure analytique est un mieux être.

Un mieux vivre avec soi-même, avec les autres. C’est un cheminement à la rencontre de soi-même, qui permet à tout âge, de savoir de quoi on est fait, de quoi on est capable.

prendre de la distance des perceptions et des projections que nos proches, parents, conjoints ont de nous, pour faire émerger nos propres désirs est essentiel pour vivre en harmonie avec soi-même.

Une thérapie analytique, un cure analytique n’est pas une voie vers un nirvana, mais vers une vie qui ait du sens pour soi. Elle est le moyen de découvrir sa singularité . Elle permet de faire ses propres choix, de prendre ses propres décisions quelque soit l’age .

On fait cette démarche pour soi.

Le Cadre

Le premier rendez-vous

est à votre initiative….après un ou deux entretiens préliminaires sous forme d’échange, je serais en mesure d’identifier votre demande et de déterminer quelles formes prendront les consultations :

un soutien ponctuel, une thérapie  au cours de séances régulières , ou une psychanalyse qui peut durer plus longtemps.

A ce propos, on me demande régulièrement combien de temps dure une analyse, la seule réponse possible est … le temps nécessaire, et propre à chacun. Avec les enfants cela dure en général quelques semaines. Une thérapie de couple quelques semaines ou quelques mois.

Le processus

Une fois cet engagement acté en quelque sorte, je vous accompagnerais avec mon écoute attentive et bienveillante pour vous aider défaire vos nœuds, et à apporter un regard nouveau sur votre histoire, afin de pouvoir ensuite aller vers l’avant.

En ce sens, la régularité hebdomadaire ou bi-hebdomadaire est essentielle.

La pratique psychanalytique repose sur la théorie psychanalytique  Freudo-Lacanienne selon laquelle les symptômes sont l’expression d’un mal être et la manifestation de conflits psychiques.

Il peut s’agir de troubles du sommeil, de crises d’angoisse, d’anxiété diffuse, de sentiment de ne plus pouvoir faire quoique ce soit, d’être dans une impasse, de répéter les mêmes rencontres négatives, les mêmes échecs professionnels et ou professionnels, des somatisations c’est à dire des troubles, douleurs physiques.

De ce fait, l’outil principal est donc la parole du patient.

L’association libre des pensées qui est une de bases de la pensée psychanalytique.

Association libre des pensées, sans censure, sans souci de logique, rêves, lapsus, actes manqués, remémoration de souvenirs infantiles etc.. La mise en mots permettra de dévoiler la cause d’une souffrance, de nettoyer la plaie, de libérer le patient de ses symptômes et angoisses.

Un soutien ponctuel, ainsi que la thérapie   se déroulent en face à face, la psychanalyse se déroule sur un divan pour le patient.

la position allongée , hors du regard du thérapeute permet un cheminement particulier, une élaboration de pensées libre, accompagnée de l’écoute et de l’interprétation du psychanalyste.

La régularité des séances est essentielle à cette démarche.

Mon écoute est attentive et bienveillante mais aussi neutre. La neutralité bienveillante étant un autre pilier de la psychanalyse, c’est-à-dire, une absence de tout jugement normatif ou moral. Le psychanalyste n’est en aucun cas un guide qui donnerait à ses patients une orientation de comportement, une orientation de choix de vie..

Il s’agit d’un travail d’introspection qui permet une connaissance autre et plus fine de soi et des autres, et qui permet à chacun de trouver ou retrouver une liberté d’être et d’agir non encombrée de son vécu.

Evidemment, je suis tenue au secret professionnel.

Les tarifs :

Le tarif des séance est établi lors du premier entretien, il est adapté à la situation de chacun, salarié, étudiant, retraité etc..

Le paiement se fait à la fin de chaque séance en liquide ou en chèque.

Prendre rendez-vous, cliquez ici

Mon Cabinet

Mon cabinet est présenté sur le site Psy 92


Photo d'oeuvre oeuvre de Rothko, décoration de la page d'accueil de Valérie Sauvaire psychanalyste